Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 09:22

Tence_6ème jour

C’est le grand jour. Nous avons 45km pour nous rendre à St Félicien aussi, nous quittons le VVF à 6h du matin. Arrivée au parking, il faut faire vite pour se préparer pour aller se mettre en place dans le sas de départ correspondant à notre N° de dossard. L’hélicoptère n’arrête pas de survoler le village plein à craquer de ces milliers de cyclistes regroupés dans ces différents enclos. A 7h40, notre groupe commence à bouger. Bip !  c’est l’enregistrement à la borne de départ déclenché au passage de ma carte à puce. Je suis dans le sas des N° inférieurs à 2000.  Il y a du monde plein la route, des centaines de cyclistes de tous niveaux. Il faudra plusieurs Km pour que des groupes plus homogènes se constituent. Déjà , vers le 40ème Km il y a un ravitaillement, de très nombreux bénévoles nous tendent des verres d’eau. Les Km défilent et dans chaque village que nous traversons, des décorations ont été installées : drapeaux, banderoles, mannequins de pailles, vieux vélos etc… mais aussi des animations improvisées : Chorales, orchestre…

Les itinéraires sont communs au départ pour tous les participants ; c’est au fil des Km que nous devons choisir notre parcours :

-           Le doux : 85km ; 1525m de D+ choisi par Françoise, Geneviève, Danièle et Joël

-           Les Boutières : 125km ; 2400 de D+ choisi par Etienne, Jean-Yves, Yannick, Gérard, Paul, Jacques et Christian

-           La Volcanique : 176km ; 3210m de D+ choisi par Roland, Didier et Rémi

-           Les Sucs : 234Km ; 4310m de D+ choisi par Noël

Chacun roule à son rythme, en faisant les arrêts ravitaillements où souvent des animations musicales sont mises en place. Sur l’itinéraire du retour, les uns après les autres, tous ces circuits se rejoignent pour revenir à St Félicien par une seule et même route via le col du Buisson. A St Agrève, des milliers de cyclistes sont arrêtés pour se restaurer. Le nombre de bénévoles à notre service est vraiment impressionnant. Ils sont tous très aimables, efficaces et finalement il n’y a même pas de temps d’attente. Le ravitaillement est à profusion en boisson et en nourriture. Bravo à l’organisation qui ici est vraiment au top. Pour rentrer vers l’arrivée, il faut être très vigilant car comme au départ, il y a des cyclistes de tous niveaux à plein la route. Pour la dernière ascension, le col du Buisson quelques cyclos mettent pied à terre. Il faut dire que dans le final, la température est très chaude et la pente à 8%  dans ce col fait caler les moins aguerris. Ce n’est pas le cas pour nos 15 ASPC; même notre 3 cyclotes ont grimpé cette pente sans s’arrêter pour reprendre leur souffle.  Il faut dire que pour cette dernière difficulté nous étions fortement encouragés par des orchestres improvisés dans plusieurs des lacets de ce col.

En fonction des possibilités de chacun, des itinéraires choisis, du temps passé aux différents ravitaillements et aux points d’animations les 15 cyclos ASPC passent tous la ligne d’arrivée contents d’avoir vécu une ambiance très particulière. Un coup de chapeau à notre vétéran Noël qui malgré le vent important dans l’ascension du Mont-Gerbier-de Jonc n’a pas hésité à se lancer sur une version longue du circuit Les Sucs. Bravo à Noël !

Ainsi se termine notre séjour à Tence après avoir atteint l’objectif final

 

Photos

Partager cet article
Repost0
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 08:43

C’est le jour de repos pour tous. Nous nous rendons à St Félicien pour retirer notre accréditation pour la participation à l’Ardèchoise de demain. Ceci consiste en une plaque de cadre que nous installons sur notre vélo. Cette plaque est équipée d’une puce électronique pour l’enregistrement de notre passage aux divers contrôles. Nous avons aussi un dossard avec notre nom et prénom en gros caractères que nous devons épingler sur la poche gauche de notre maillot. Nous constatons que St Félicien est une toute petite localité, ce qui, bien sûr, doit poser un problème pour accueillir cette masse de 13 000 cyclistes. D’ailleurs, le parking pour nos véhicules est situé à 4 km de la ligne de départ, au sommet d’un col. Les sas de départ sont répartis dans plusieurs rues et nous en profitons pour repérer notre enclos en fonction du N° de notre dossard.

 

JOURNAL du PETIT RAPPORTEUR :

-           J’ai vu un soir en salle de restauration une cyclote apportant un dessert à un cyclo « est-ce la fatigue ? »

-           Le groupe a assisté à une soirée folklorique avec célébration d’un mariage , savez-vous que le Maire désigné a été notre Cher Président…

-           Il y a eu une soirée dansante. Grande fatigue du groupe , j’ai cru apercevoir sur la piste que deux femmes….

-           Une cyclote hier a essayé de faire la pancarte avec un gaillard cyclo… mais elle fût battue au poteau.

-           A Tence hier,j'ai vu tout un groupe de cyclos bien installé en terrasse avec une bonne bière… Il semblait y avoir une bonne ambiance !

-       Aujourd'hui, la pression monte à défaut de bière sur le terrain d'insription : certains acceptent le contrôle médical avec prise de tension et dosage de la masse musculaire... Feu vert donné pour tous mais certains auront plus de mal...Certains vont même acheter des chaussettes anti-douleur afin de prendre leur pied... Vous voyez que la tension est là !!! Jean Yves achète une casquette Ardéchoise et fait rire la galerie en mimant BOURVIL

Partager cet article
Repost0
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 09:56

Cyclosportif :

Départ à St Bonet-le-Froid à 1100m d’altitude ; ce village porte bien son nom car en effet la température est très basse pour un mois de Juin avec 7°C. Nous commençons par une descente de 15Km sur une route très ombragée et ce n’est pas comme cela que l’on se réchauffe. Nous apprécions lorsque la pente devient positive pour remonter au col de Riotord et du Tracol. Encore une fois nous avons décidé de réduire drastiquement l’itinéraire initialement prévu car nous voulons préserver nos forces pour la super rando l’Ardèchoise de Samedi.

Après être descendu à 700m d’altitude, le col de Charousse nous élève à 1251m. Notre retour au camion se fait vers 12h05 après  78Km, 1310m de D+. Au retour au VVF, pour une fois, nous avons le temps de nous offrir une bière au village de Tence.

 

 

Marche 

2ème jour :  Nous sommes très motivées pour faire le tour du Lac de Lavalette .  Approche difficile partant du VVF , nous avons perdu beaucoup de temps pour trouver l’itinéraire. Nous avions fait 7 Kms avant d’apercevoir le tour du Lac 14,5 Km. Il était déjà 11 H. Nous avons décidé de le faire malgré un temps maussade. Pluie pendant les ¾ de la journée. Nous décidons de rejoindre une départementale, nous avions déjà 22 Kms et  de rentrer en auto-stop sur Tence. Ce qui a bien marché puisque nous avons attendu seulement 10 mn. Nous étions à 7 Km de TENCE. Total journée 24 Kms.

3ème jour : nous marchons seulement que la matinée pour venir prendre un repas chaud au VVF. Marche de 14 Km.

Après-midi, nous nous sommes joints au groupe « des anciens » pour profiter d’une promenade en train touristique sur le plateau Ardéchois. Retour avec arrêt à CHAMBOND SUR LIGNON avec visite guidée.

 

 

Cyclotourisme :

Jeudi 14 juin : Chambles

Aujourd’hui, Danièle, Françoise et Geneviève partent avec les gars pour être sur le bon itinéraire. Heureusement que nous sommes ensemble, le vélo de Danièle a besoin d’un réglage que son mécanicien personnel a oublié de faire avant le départ. Jean-Yves, spécialiste du dépannage « en vol », assure. Puis chaque groupe va à son train.

A Monistrol-sur-Loire, petit souvenir de la Loire à vélo que nous avons fait il y a … 15 ans.

A partir d’Aurec, nous avons un coach en la personne de Joël. Petit souci côté pédale chez Françoise, résolu avec une noix de beurre (sans sel) qui devait être utilisée au pique-nique.

Nous rejoignons le parcours initial à St-Didier-en-Velay, mais les « transversales » sont souvent plus ardues que les voies principales … et nous le vérifions à nos dépends !

Nous sommes rejoints par le groupe des gars à Raucoules. Retour commun avec halte à Tence où les chasseurs de cols nous attendent à la terrasse …

Fin d’étape avec 90 km dans les jambes … qui commencent à se faire sentir … mais très contents d’avoir roulé sous le soleil.

Pour les gars, 115 km avec 1640 m de dénivelé. Parcours pour eux difficile en raison d’une circulation automobile intense.

 

Photos:

Partager cet article
Repost0
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 18:19

Cyclosportif

Ce matin nous avons revu notre programme à la baisse compte tenu de la difficulté des routes, de la fatigue qui commence à se faire sentir mais surtout avec une meilleure connaissance de ce qui nous attend Samedi pour L’Ardèchoise. Nous partons du col de la République dans la Loire, au nord de Tence. A 1000m d’altitude, ce matin il fait froid avec seulement 8°C. Vers La Valla-en-Gier, l’itinéraire nous dirige vers un chemin de terre. Encore un coup du routeur Openrunner qui ne fait pas toujours la différentiation entre routes bitumées et chemins. Nous faisons demi-tour et après 4Km supplémentaires nous retrouvons l’itinéraire sur route départementale. A la Terrasse-sur-Dorlay , il ne faut pas oublier de tourner à gauche pour prendre un raccourci qui nous ramène sur l’itinéraire de retour afin de réduire la distance de ce fameux parcours. On se perd sur des petites routes de fermes à la recherche de la D62 qui nous amène au col de la Croix de Montvieux. L’itinéraire calculé par le GPS (avec carte Topo) pour aller à ce col est toujours via des chemins non bitumés. La carte Michelin étant restée dans la voiture, nous tournons en rond pendant au moins 45mn avant de trouver enfin cette maudite D62. Ouf, à partir du col de la Croix de Montvieux, nous retrouvons l’itinéraire de retour programmé dans le GPS. Le col de l’Oeillon suivi du BIG crête de l’Oeillon nous amènent à une altitude de 1364m . C’est la seule ascension qui nous a fait transpirer car la température n’a pas dépassé les 17°C tout au long de cette rando ; mais bon, il n’a pas plus c’est déjà très bien. Nous terminons par le col de la République que j’avais déjà franchi venant de St Etienne lors de diagonale Brest-Menton effectuée en 2003 avec Gilles.

 

100Km; 2440m de D+; 10 cols

 

Cyclotourisme

Mercredi 13 juin : Mont Gerbier de Jonc

 

Départ à  8 h pour rallier le Mont Gerbier de Jonc par temps très froid mais sans pluie. Cette ascension est difficile puisqu’il faut faire pratiquement 50 km de montée pour parvenir à la source de la Loire.

Cette difficulté est compensée, par de magnifiques paysages avec des immensités de genêts, de fleurs sauvages dont de petites pensées jaunes pâles. Dans cette campagne on peut remarquer beaucoup de troupeaux de bovins ce qui reflète bien l’élevage régional.

Au sommet du Mont, nous avons visité le lieu ou se trouvent les sources de la Loire.

Dans la descente, pique-nique au bord du lac St Martial. Et nous avons fait le tour complet du Mont Gerbier de Jonc.

Cette journée de 110 km et de 2150 m de dénivelé positif, a été très agréable par son parcours qui laisse quand même des traces de  fatigue dans les organismes.

Quant à Françoise et Geneviève, elles ont évité le tour du Mont Gerbier de Jonc, mais sont revenues satisfaites du parcours de ce jour de 70 km qui prépare bien l’Ardéchoise.

 

Photos:


Partager cet article
Repost0
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 18:15

Cyclosportif:

Le groupe de trois éléments se rend à Chalançon pour le départ d'une rando de 122Km, 2581m de D+ et 16 cols. Nous partons à 8h50 et dès le 15ème Km nous sommes embarqués sur un chemin à travers la forêt sur environ 3Km. Pourtant, ce passage est représenté comme une route sur Openrunner. Eh, oui, c'est le risque lorsque l'on s'écarte des routes départementales. Mis à part ce petit aléas, tout s'est très bien passé; nous avons roulé à allure cyclotouriste aussi, nous sommes arrivés à notre véhicule seulement vers 15h. Un seul col a présenté des pentes à plus de 12% le col de Ferrière alors que les autres étaient inférieurs à 10%. La météo est restée plutôt agréable, avec une température un peu fraîche mais sans pluie jusqu'au 85 ème Km où nous avons subi une averse de grêle pendant moins de 10mn. De retour à Chalançon, bien qu'il nous restait un aller retour de11km avec 2 cols nous avons décidé de stopper car l'heure était tardive et l'équipe fatiguée.

112Km, 2546m de D+; 13cols

 

Cyclotouristes

 

Mardi 12 juin : St Agrève – St Front

 Aujourd’hui, 2 BPF à pointer : St Agrève et St Front.

Aujourd’hui, comme hier, Françoise et Geneviève sont parties environ ½ heure avant le reste de l’équipe. L’objectif étant de faire le même parcours avec un temps plus important.

Du VVF à Tence, il y a 2 routes : la normale et le raccourci. Hier, nous ayant entendu parler du raccourci, elles ont décidé de le prendre … sans prendre plus de précautions …

Nous nous retrouvâmes après St Agrève … et nous avons comparé les distances affichées par nos compteurs respectifs … elles ont fait 5 km de plus que nous !

A partir de là, elles ne nous ont plus quittés !

Le bar de la mairie, à St Front, dont la tenancière était fort aimable (jolie brune, me souffle Jean-Yves), nous a permis de nous restaurer à l’abri pendant que dehors il tombait des cordes …

Globalement, le parcours de même longueur qu’hier, était beaucoup plus pentu. Quant à la météo, elle était très médiocre : 5°C à 1300 m d’altitude lors de la traversée de la forêt du massif du Meygal … et des averses … comme vaches qui pissent dirait-on chez les SDF (Sorti De Ferme) d’Anjou et d’ailleurs.

 

 Photos:

Partager cet article
Repost0
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 18:01

. Tence_ 1er Jour

Nous sommes arrivés hier à Tence après 635Km sous la pluie. Les essuis glaces n’ont pas arrrêté pendant tout le trajet. Nous sommes un groupe de 16 ASPC Cyclo hébergé dans un VVF de très bonne qualité.

 

Cyclosportif :

Nous prenons le départ de notre circuit à Lamastre à 40Km de Tence. Notre groupe de trois gaillards : Roland, Noël et Rémi se lance sur la chasse aux cols . Au programme 18 cols, 1900m de D+ et 101Km. Les conditions météo sont excellentes, les Km s’enchaînent, les cols tombent les uns après les autres.  Grosse difficulté à l’approche du col de Serre-Mure car le bitume a disparu et nous devons rouler sur un chemin de terre et de pierres. Ce col est aussi un BIG donc pas question de le laisser de côté. Après ce col, à nouveau nous devons rouler sur un chemin qui est plus long que je ne pensais. Finalement on y a mis le temps mais le challenge est réussi ; nous sommes de retour à Lamastre vers 14h avec 102Km, 1900m de D+ et 18 Cols

 

 

Marche

Deux marcheuses prennent le départ ce matin : Maryvonne et Danièle. Nous partons pour un parcours très vallonné de 22 Kms. Le plan entre les mains ne nous donne pas toutes les indications surtout dans »les lieu-dit » On marche un peu à l’aventure, parcours très joli en forêt avec des vues magnifiques, de très belles demeures. Nous avons pique niqué à MAS SUR TENCE. A l’arrivée, après 24 Kms, on s’aperçoit que nous sommes le seul groupe sur trois à avoir eu de la pluie …

 

Cyclotourisme

Lundi 11 juin : Le col des Grands Bois

Autre nom du col de la République

 

Après discussion hier soir sur l’heure de départ, entre Jean-Yves, le GO, qui proposait 8 heures et certains qui préféraient 8h30, le consensus s’est fait sur 8h15 !

Mais le ¼ d’heure angevin s’exporte aussi en Haute-Loire … et nous partîmes à 8h45 !

Avec un temps un peu frisquet (mais Tence est à 850m), nous avons pris la direction du col des Grands Bois, l’un des 2 BPF que les chasseurs patentés devaient pointer.

Nous avons pu admirer la multitude de fleurs qui égaient les prairies. Assurément, les vaches qui broutent ce genre d’herbage, ne peuvent produire que du bon lait !

Les petits villages, bien sympathiques se marient dans cet ensemble parfait.

Après pointage et petite étourderie (oublie de son sac par Christian au sommet du col), nous avons pique-niqué en terrasse et au soleil à St-Genest-Malifaux avec Françoise et Geneviève. Celles-ci, parties plus tôt que nous et souhaitant diminuer le parcours ont, finalement, fait le trajet initial, avec, néanmoins, un peu plus de dénivelé car elles ont zappé un raccourci…. Ça nous a bien fait rire !

Retour vers Tence pour le 2ème pointage et arrivée au VVF sans un brin de mal !

 

Photos:

 

Partager cet article
Repost0
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 17:19

C'est aujourd'hui que notre club organise l'une des 7 flèches de notre randonnée permanente : La Ponts de Céiaise. En 2010 notre club a décidé de réactiver cette randonnée permanente qui, il faut bien le dire, tombe un peu dans l'oubli car les cyclos ne sont plus très partants sur les grandes distances. Nous avons donc conservé les parcours d'origine avec aussi la possibilité d'une version plus courte, d'environ 170KM.

Donc ce matin à 6h nous étions environ 30 sur le départ de la flèche Le Maine. Pour les 80 premiers Km, les parcours 170Km et 250Km sont communs aussi le peloton est assez conséquent. Rapidement les 2 tandems: Didier/Jean-François et Lionel/Denise impriment le tempo à une moyenne de 35Km/h. Au 62ème Km, le groupe se sépare en deux sur une erreur de parcours; un groupe file vers Précigné alors que l'autre groupe est bien sur le bon parcours en se dirigeant vers Pincé. Heureusement, à Malicorne-sur-Sarthe on se regroupe tous; juste avant la séparation des deux itinéraires. Nous sommes 8 solos et 2 tandems sur le grand parcours. Immédiatement le tandem Didier/Jean-François prend la tête et nous emmène à une allure entre 35 et 40Km/h sans aucun moment de fléchissement. Après Allonnes nous amorçons le retour avec vent favorable et là évidemment l'allure est encore plus vive. Après Oizé, vers le 160ème Km : Bang! crevaison de la roue arrière du tandem Lionel/Denise. Voyant la fatigue commencer à atteindre quelques solos, je propose de continuer à plus faible allure le temps que les costauds aident à la réparation. Nous sommes cinq solos à profiter de ce temps de répit: Didier, Roland, André, Jean-Maurice et Rémi. Nous en profiterons jusqu'à La Flèche 185ème Km ou les rapides nous retombent dessus à très vive allure enmenés par Alain. Alain fait son show le salopard même les tandems s'accrochent. 2 Sauts de chaîne pour le tandem Lionel/Denise ce qui à chaque fois nous permet un petit répit. Il fait maintenant très chaud, et beaucoup ont la plante des pieds qui chauffe terriblement. Je m'arrose les chaussures avec l'eau du bidon pour rendre plus supportable cette gêne. Reste la côte de Beauvau à escalader, c'est d'ailleurs la seule vraie difficulté de cette randonnée. Là on ne triche pas: Didier prend de l'avance, Je suis le tandem Didier/Jean-François; à l'arrière, Roland est à la peine ainsi que Philippe et le tandem Lionel/Denise. En haut de la bosse, on décide de lever le pied pour se regrouper; sauf Didier qui se sent des ailes pour finir les 40 derniers Km. A Jarzé, Alain décide de s'arrêter prendre de l'eau et ainsi attendre Roland. Je sens bien que le tandem Didier/Jean-François ne veut pas laisser filer Didier seul devant, aussi il remet les gaz. A la sortie du Plessis Grammoire, il reste 10Km et le compteur est à 42Km/h quant soudain patatraque, chute de André (RCA). Il a accroché la bordure du trottoir qui apparait subitement sur cette route en pleine campagne. Arrêt de tous, appel des pompiers qui arrivent 20mn plus tard. André a fait trois tonneaux, mais semble t-il ne devrait pas avoir de fractures. Le casque encore une fois a bien joué son rôle pour protéger sa tête, comme en témoignent les traces de sang provenant de son cuir chevelu. Retour au club ASPC Cyclo vers 14h05.

 

Parcours 250Km

Partager cet article
Repost0
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 19:34

C’est à Ramatuelle que nous nous rendons pour le départ de notre randonnée « D83_Esterel_05 » avec 42,4Km ; 928m de D+ et 6 cols. Ce village haut perché semble très intéressant par ses nombreuses petites ruelles disposées en colimaçon ; nous le visiterons au retour. C’est jour de marché aujourd’hui, ce qui nous complique un peu la tâche pour trouver le départ de notre itinéraire. Nous remontons au-dessus du village puis redescendons vers la mer via une piste jusqu’au col de Collebasse. A ce col, au carrefour de deux routes, notre itinéraire nous oriente vers une route privée ; c’est le début de la galère : route privée, route à grande circulation, voie sans issue, chemin et sentier non praticables ; on a droit à tout… Ce circuit n’est pas du tout agréable, nous devons prendre des routes parallèles, faire demi-tour trouver, les pistes cyclables, aussi je décide de couper au plus court. A Cavalaire-sur-mer nous nous restaurons avant de reprendre l’itinéraire vers la Croix-Valmer puis via le col de Paillas, retour à Ramatuelle. Nous n’apprécions n’apprécie pas les quelques passages à 15% surtout que la chaleur est maintenant intense, supérieure à 30°. Le marché est terminé à Ramatelle ce qui nous facilite la visite du village. Total randonnée 47 Kms et seulement 3 cols réussis.

Demain Vendredi, rando pédestre dans le massif de l’Esterel et Samedi, retour en Anjou.

Partager cet article
Repost0
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 18:00

 

Enfin le beau temps espéré arrive ; donc ce matin avec Danièle, c’est parti pour la superbe randonnée à travers le massif de l’Esterel avec retour en bordure de mer via la corniche d’Or : 37Km, 1563m de D+, 16 cols. Je tenais à faire cet itinéraire « D83_Esterel_01 » par une  journée ensoleillée car en altitude de nombreux points de vue sur la corniche s’offrent à nous.

Au départ au niveau de la mer, nous empruntons une superbe petite route interdite à tous véhicules à moteur ; aussi, on apprécie le calme dans la montée vers les premiers cols de la journée. Il faut préciser que l’ensemble du massif de l’Esterel est interdit à toute circulation y compris cycliste de 21h à 6h. Plus on s’élève en altitude, plus les paysages sont magnifiques. Nous avons les découpages de la côte avec une mer d’un bleu uniforme en contre bas puis devant nous et en altitude les massifs de rochers de couleur ocre, rouge et orangé. De temps à autre, je m’écarte de cette petite route via des pistes ou sentiers pour glaner un col ici ou la. Au col de « l’Évêque » je dois pourtant renoncer à continuer sur un sentier pour cueillir deux cols muletiers : « La baisse Martin » et « le col Cardinal ». En effet, le sentier est trop difficile ; il faut porter le vélo. Nous continuons notre petite route tranquillement en direction du Pic de l’Ours que nous n’escaladerons pas. Au col « Notre Dame » nous quittons la route bitumée pour descendre vers Théoule-sur-mer. La piste est difficile, très caillouteuse oblige Danièle à mettre pied à terre. Elle ne se décourage pas, elle se remet en selle dès que le terrain lui convient mieux. Je fais encore une dernière escapade pour atteindre le col de « Théoule » ce qui permet à Danièle de se reposer un peu en attendant mon retour sur l’itinéraire principal. Nous retrouvons la route bitumée en arrivant à Théoule-sur-mer et comme il est 12h30, nous en profitons pour nous restaurer dans un snack du port. Retour vers Agay via la route du bord de mer, la fameuse corniche d’Or. En effet, cette route aussi vaut le coup d’œil.

 

Parcours

 

Photos

Partager cet article
Repost0
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 17:57

Nous sommes venus dans le sud pour trouver le soleil et il pleut tous les jours. Hier après midi, cela n’a pas arrêté ; et ce matin, à nouveau il pleut. Pas beaucoup mais ce n’est pas encourageant pour partir randonner.

Danièle m’accompagne pour cette randonnée dans le massif des Maures, près de Fréjus : 35Km, 1273m de D+ et 4cols. Comparer au massif de l’Esterel, le massif des Maures semble plus grand, plus végétal donc moins de sommets rocheux. Les pistes que nous empruntons sont beaucoup plus cyclables, avec beaucoup moins de gros cailloux roulants.

Nous commençons par de la route sur 5km qui nous amène au 1er col, puis nous attaquons la première piste. Danièle est un peu impressionnée par la montée et s’arrête à la moindre difficulté. Les passages sableux très humides où les roues s’enfoncent lui posent difficulté. Elle doute de sa possibilité de tenir sur son vélo dans ces chemins. Je dégonfle les deux pneus de son vélo et l’effet est immédiat, elle maîtrise beaucoup mieux son vélo et passe sans problème des pentes de 10%. Au deuxième col, nous retrouvons une petite route. J’effectue seul un aller retour pour chercher le 3ème col éloigné de 3Km. Puis, pendant 15km la petite route suit la courbe de niveau à 300m et nous emmène au 4ème col de la rando. De ce belvédère, le paysage sur les combes est superbe dommage que la pluie toujours très faible ne cesse pas. Retour vers notre voiture via une autre piste où le terrain est plus humide avec des passages sableux amoncelés par le ruissellement. D’ailleurs, l’un de ces passages aura raison de mon équilibre; n’ayant pu déchaussé, je me suis retrouvé parterre sans aucun dommage.

 

Parcours

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de cyclomania
  • : Cyclomania raconte ses péripéties cyclopédiques: sorties du dimanche matin dans son club ASPC, brevets,randonnées, chasse aux cols et BIG...
  • Contact

Recherche

Pages

Liens