Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 09:34

 

Motivé, ce matin je me rends en voiture au départ de mon premier circuit au village de Montfuron. J’ai deux cols à faire : Col de Montfuron (645m) et Col de la Mort d’Imbert (591m). Col de Montfuron, avec un nom comme cela, je me devais de commencer par ce premier col. Aucun mérite, car en fait du village au col, c’est de la descente. Je continue vers Manosque pour chercher le 2ème col. Je suis le parcours pré-enregistré de mon GPS. Une petite route à gauche et après 5km la route devient un chemin forestier non goudronné. M… je n’ai pas pris le bon vélo ; j’aurai du prendre mon VTT qui est dans la voiture. Demi-tour, tant pis pour ce col. J’ai trois autres circuits à faire ce matin, l’un en VTT qui est un AR sur un chemin forestier et deux circuits routes. Total 4 cols ce matin. Je suis débutant dans cette discipline et je me rends compte que mon organisation n’est pas bonne. Je perds beaucoup trop de temps à me rendre en voiture au départ de mes circuits, à charger et décharger mon vélo, à me préparer ; c’est à revoir.

 

Cet après midi, c’est VTT avec Danièle. Le départ de la rando est à Auribeau. C’est un large chemin sur les crêtes de la montagne du Lubéron « Le Moure Nègre » entre 1000 et 1100m. J’avais prévu de faire la montée difficile en voiture, puis à vélo parcourir les crêtes, faire la descente à Auribeau et moi seulement remonter chercher la voiture. Oui, mais sur le terrain, au départ : circulation interdite aux véhicules motorisés. Danièle relève le défi de tenter l’ascension ; départ à 500m d’altitude, col d’Auribeau 953m. Je suis perplexe sur ses chances de réussite, car rapidement, le chemin est recouvert de pierres roulantes et rend difficile notre progression. Il était hors de question d’engager la voiture dans cette montée. Doucement, mais sans se décourager, Danièle réussit à atteindre le col d’Auribeau et décide d’aller plus haut, à l’émetteur à 1100m. Le chemin est toujours aussi rocailleux et nous recherchons les passages les plus faciles. Bravo ! elle à réussi ! Le temps qu’elle se repose un peu, je fonce faire trois cols éloignés de quelques km sur la crête. Le retour s’effectue prudemment, car il n’est pas question de prendre de la vitesse sur de telles rocailles.

 

CIMG1329.JPG

 

CIMG1332

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de cyclomania
  • : Cyclomania raconte ses péripéties cyclopédiques: sorties du dimanche matin dans son club ASPC, brevets,randonnées, chasse aux cols et BIG...
  • Contact

Recherche

Pages

Liens