Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 09:04

 

C’est notre dernière boucle de notre périple dans les Cévennes. Ce matin, il y a du soleil à l’Espérou 1200m ; la journée devrait être belle. Nous commençons par une longue descente qui nous emmène à Valleraugue et nécessite d’être bien couvert car il fait encore très frais à 8h30. Nous remontons vers St André-de-Valborgne en passant deux cols à 830m. C’est un joli village où nous prenons quelques photos et nous en profitons pour acheter le casse-croûte du midi. Avant de repartir, nous nous découvrons pour se mettre enfin en tenue d’été. En montant vers le col des Salidès 1014m nous respirons l’odeur des genets à pleins poumons ; c’est d’ailleurs l’odeur dominante dans l’ensemble du périple avec aussi l’acacia et le sureau. Nous passons le tunnel du Marquaires avec un col à son entrée ; puis, un autre col (VTT) au-dessus du tunnel. Noël fait la fine bouche, il se refuse à faire les cols muletiers. Tant pis, cela lui en fait encore un de moins. Nous redescendons au village de Rousses où les tables et chaises d’un restaurant nous tendent les bras en bordure de la route pour l’arrêt casse-croûte. C’est le grand confort mais il ne faut pas oublier que nous ne sommes qu'à mi-chemin et qu'il y a la grosse montée au Mont-Aigoual en fin de journée. Avant cela, nous avons encore une montée à 1048m en aller-retour pour cueillir 3 autres cols. On redescend à 600m pour enfin nous attaquer à la dernière ascension, le Mont-Aigoual 1567m. La pente de cette montée est finalement très douce, et nous parvenons au sommet sans problème en passant 5 autres cols pour notre collection. Au dernier col, le col de la Serreyrède 1299m nous croisons un troupeau de moutons en route pour la transhumance. Le temps que Noël discute avec les bergers, je me faufile pour passer un dernier petit col VTT. Oui, mais, juste à mon retour par un petit chemin forestier, je tombe dans un embouteillage de moutons qui utilisent ce même petit chemin. 1000 bêtes à passer à mes pieds, c’est impressionnant…

130Km, 2920m de D+, 14 cols

 

Bilan de la randonnée : Les Cévennes, c’est vraiment une très belle région (quand le soleil est présent). La randonnée facile à organiser avec 3 ou 4 hébergements. Les routes sont superbes, avec très peu de circulation. Encore une fois, le GPS a été d’une aide capitale pour la réussite de la randonnée, ainsi que pour dénicher les cols qui étaient notre motivation pour nous chasseurs. Bien sûr, il y a eu quelques aléas perturbateurs : panne de vélo, panne de voiture, météo pluvieuse pendant 2 jours, route interdite pour rallye automobile, Orage, froid.

 

Total des 8 jours de rando : 932Km, 19200m de D+, 99 cols

 

Un chasseur de cols, est un chasseur d’images développées à la manivelle de 170mm, et mémorisées dans sa boîte crânienne (dixit : La revue des 100 cols)

 

 

Photos_Boucle_06

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Merci petit homme de m'avoir fait vivre au quotidien ton aventure.Félicitations à vous deux
Répondre

Présentation

  • : Le blog de cyclomania
  • : Cyclomania raconte ses péripéties cyclopédiques: sorties du dimanche matin dans son club ASPC, brevets,randonnées, chasse aux cols et BIG...
  • Contact

Recherche

Pages

Liens